Lancement de OTA-BC

Communiqué :

One Time Alliance BC One Time Alliance BC cherche à influencer les résultats des élections en Colombie-Britannique

Pour diffusion immédiate, 1 octobre 2020

One Time Alliance BC (OTA-BC) est une alliance de militantes et de militants qui souhaitent créer les conditions politiques pour atteindre deux résultats fondamentaux : une meilleure représentation démocratique au sein du corps législatif et une politique plus solide en matière de changement climatique et de questions environnementales.

Pour ce faire, l'OTA-BC met en œuvre une stratégie électorale visant à augmenter le nombre de sièges des Verts et du NPD là où le fractionnement des voix pourrait autrement poser problème à ces deux partis.

Nous avons choisi de nous concentrer sur des paires de circonscriptions où un candidat des Verts ou du NPD a plus de chances de gagner si l'autre parti ne conteste pas vigoureusement l'élection de son homologue.

L'OTA-BC soutiendra les paires de candidats des Verts et du NPD qui sont favorables à la formation d'une assemblée citoyenne sur la réforme électorale immédiatement après l'élection. Cette approche s'inscrit dans le droit fil de ce que Représentation équitable au Canada préconise au niveau fédéral et dans les différentes provinces.

Kathy Hartman, porte-parole de l'OTA-BC, explique les objectifs de l'Alliance :

Avec la réforme électorale, nous prévoyons une meilleure démocratie représentative à l'avenir. Celle-ci, à son tour, a de meilleures chances de produire des gouvernements qui feront de la lutte contre le changement climatique une priorité absolue.

Notre mode de scrutin majoritaire à un tour actuel nous freine sur des questions cataclysmiques comme le changement climatique. En comparaison, les pays à représentation proportionnelle produisent des politiques environnementales solides qui nous laissent dans la poussière.

Nous préconisons la création d'une assemblée citoyenne indépendante et non partisane sur la réforme électorale, qui serait créée avec le soutien de tous les partis. Nous aimerions que les politiciens reconnaissent qu'ils sont en conflit d'intérêts en ce qui concerne la réforme électorale. Nous considérons qu'une assemblée citoyenne est une façon non partisane de procéder.

Nous pensons que les référendums et les questions de vote confuses ont saboté la réforme électorale dans le passé. Cette fois, nous voulons que ce soit les citoyennes et les citoyens eux-mêmes qui proposent la voie à suivre en consultation avec des experts et présentent leurs recommandations. Nous avons plus confiance aux citoyens qu'aux politiciens.

———- 30 ———-

Contact médias : Kathy Hartman, kathyhartman@hotmail.com, 778-828-3856